DE A à D - Acceptation

Lorsque vous souscrivez un contrat d'assurance vie, vous devez désigner la personne qui percevra le capital en cas de décès de l'assuré. C'est le bénéficiaire. Il peut accepter le bénéfice même sans l'accord préalable du souscripteur. Attention, danger ! Dès lors, le contrat est bloqué jusqu'à son terme : aucun rachat n'est possible et le bénéficiaire ne peut plus être changé. Pour pallier ce risque, il convient de déposer la clause bénéficiaire sous testament chez son notaire.