Pacs concubinage adoption paternite chgt de nom

On désigne "droits civiques" les droits, protections et privilèges accordés à tous les citoyens par la loi dans leurs relations à l'Etat qui doit les protéger pour éviter toute discrimination, ces droits s’acquièrent à la majorité ou par la naturalisation.
Il s’agit :
• du droit de vote, d’élection et d’éligibilité
• du droit de porter une décoration
• du droit d'exercer une fonction juridictionnelle ou d’être juré-expert
• du droit de représenter ou d'assister une partie devant la justice
• du droit de témoigner en justice autrement que pour y faire de simples déclarations
• du droit de faire partie d’un conseil de famille, d’être tuteur (si ce n’est de ses propres enfants), curateur, subrogé tuteur ou conseil judiciaire
• du droit de port d’armes, de faire partie de la garde nationale, de servir dans les armées françaises
• du droit d’enseigner et d’être employé dans tout établissement d’instruction à titre de professeur, maître ou surveillant.

L’interdiction des droits civiques est mentionnée dans le Casier judiciaire lorsqu’elle est prononcée comme peine principale ou à titre de mesure complémentaire.
La durée de cette interdiction, totale ou partielle, ne peut en aucun cas excéder dix ans. Sauf les cas où la loi a fixé d’autres limites, la durée maximale de l’interdiction est de dix ans pour une condamnation pour crime et de cinq ans pour une condamnation pour délit.

Vous ne connaissez pas la législation? Suite
Blog avocat