Les sages-femmes manifestent pour demander la réouverture des discussions



En fait les sages-femmes en grève depuis près de sept mois manifestent ce lundi 5 mai à Paris pour demander au ministère de la Santé de "rouvrir les discussions" afin d'être mieux reconnues, estimant avoir été "oubliées", a expliqué le collectif à l'origine du mouvement. Cette manifestation, entre la place Denfert-Rochereau (14e) et le ministère de la Santé (7e), est "symbolique" car elle se déroule dans le cadre de la Journée internationale des sages-femmes.


"Dans le monde entier, les sages-femmes sont favorisées, valorisées. Pourquoi en France on les méprise autant ?", s'est interrogé un porte-parole du collectif, Adrien Gantois, lors d'une conférence de presse. "Cela fait quasiment sept mois que nous faisons de la pédagogie auprès des femmes, pour être plus visibles. Nous avons transmis nos propositions au ministère depuis quatre mois et nous sommes sans nouvelles depuis début mars", a déploré Caroline Raquin, une autre représentante du collectif.


Ce collectif, qui regroupe syndicats et associations, a lancé une grève le 16 octobre pour obtenir une meilleure reconnaissance des sages-femmes. Il s'agit de mieux valoriser les compétences de "premier recours" (premier professionnel consulté) des libérales, aptes à assurer le suivi gynécologique des femmes, de la prévention à la contraception et pas seulement lors de l'accouchement. Pour celles exerçant à l'hôpital, le collectif réclame un statut sur le modèle de celui des médecins (praticien hospitalier) et leur sortie de la Fonction publique.


La ministre de la Santé, Marisol Touraine, a annoncé début mars la création d'un statut médical pour les sages-femmes tout en les maintenant dans la Fonction publique, ce qui a satisfait les syndicats représentatifs mais pas le collectif. "Nous voulons recentrer le débat sur la base de nos revendications qui ne portent pas uniquement sur le statut", a souligné Caroline Raquin.



admin
Copyright cabinetsavocats.com

ACTUALITÉ:

Mozilla, Google et Apple soutiennent Microsoft contre le gouvernement fédéral
Les grands noms du web s’opposent aux obligations de silence imposées par la justice américaine lors de l’accès aux données des internautes. Apple, Google et Mozilla montent au front. ...
Lloyds Banking Group supprime 3.000 emplois supplémentaires
La banque britannique va fermer 200 agences de plus. Depuis le début de l’année, les suppressions d’emplois atteignent près de 10% de l’effectif total. ...
Indemnité de licenciement, de congés payés, de préavis: le calcul
Les indemnités de licenciement que l'employeur doit verser à un salarié licencié sont une source fréquente de litiges aux Prud'hommes. Ce qu'il faut savoir pour bien calculer ses indemnités et ...
L'affaire Baupin, grave ou pas?
Dans la foulée des accusations de harcèlement et d'agressions sexuelles contre Denis Baupin, d'autres femmes prennent la parole. Une élue LR des Yvelines affirme avoir subi des remarques sexistes. ...
Magistrats, greffiers et avocats du tribunal de Bobigny demandent plus de moyens et menacent d'attaquer l'Etat
Délais insoutenables, conditions matérielles déplorables : le barreau de Seine-Saint-Denis veut assigner l'État. ...
Yahoo! pourrait licencier jusqu'à 15% de ses effectifs
Le plan de restructuration de Yahoo prévoit la suppression de plus de 1 500 emplois, soit 15 % des effectifs de Yahoo. Les activités du groupe devraient se concentrer sur ...
La démission de la ministre de la justice, Christiane Taubira
Christiane Taubira a démissionné ce mercredi. La garde des Sceaux est remplacée à ce poste par Jean-Jacques Urvoas, un très proche de Manuel Valls. L'ancienne ministre de la Justice s'était ...
Renault va rappeler 15.000 véhicules
Suite aux dépassements des normes anti-pollution relevés sur certaines Renault va procéder au rappel de 15.000 véhicules afin de faire des réglages. ...
Voir toutes les actualités