Tout savoir sur l'affaire du bébé mort in-utero

L'affaire aurait pu rester dans les annales des faits divers mais le conjoint a décidé de porter l'affaire devant les tribunaux et d'obtenir la condamnation de la maternité de l'hôpital Cochin-Port-Royal à Paris. Dans cette affaire, des futurs parents sont anéantis par la mort in-utéro de leur enfant et un enfant est décédé avant même d'avoir pu découvrir le monde. Quelles sont les responsabilités de la maternité de l'hôpital dans cet horrible drame ? Aurait-elle pu être évité ?

Trois enquêtes viennent d'être ouvertes et elles devraient tirer au claire toutes les circonstances de cette mort tragique mais surtout les responsabilités exactes de la maternité. Une femme s'est présentée le 31 janvier à la maternité pour le déclenchement de son accouchement vers 7 heures du matin. Les parents préviennent la maternité qui repousse de quelques heures le déclenchement après plusieurs jours d'attente mais à 11 heures il n'y a plus de place pour elle dans la maternité.

A cause des complications de sa grossesse, la future maman et son conjoint sont conduits aux urgences de l'hôpital plusieurs heures après leur arrivée pour faire un monitoring, une prise de tension et un examen classique du col. Une sage femme leur a dit de rentrer chez eux et que rien ne presser. La sage-femme selon les dires de son mari a oublié de lui demander si le bébé bouger bien et elle a rappelé quelques heures plus tard mais finalement la future maman a décidé de se rendre du nouveaux aux urgences de l'hôpital dans la nuit de jeudi à vendredi car elle ne sentait plus son bébé bougeait. Celui-ci serait décédé depuis plusieurs jours sans que personnes, aucun médecin ne l'ai vu.

La maternité et l'hôpital affirme que les faits sont vrais et qu'ils mettront tout en oeuvre pour découvrir l'implication de tous les professionnels et pourquoi la patiente a été renvoyé chez elle alors qu'elle aurait du être transféré dans un autre hôpital pour le moment aucune réponse n'a été dévoilé ! Toutes les responsabilités sont encore à dégagrer ! Affaire à suivre !


admin
Copyright cabinetsavocats.com

ACTUALITÉ:

Mozilla, Google et Apple soutiennent Microsoft contre le gouvernement fédéral
Les grands noms du web s’opposent aux obligations de silence imposées par la justice américaine lors de l’accès aux données des internautes. Apple, Google et Mozilla montent au front. ...
Lloyds Banking Group supprime 3.000 emplois supplémentaires
La banque britannique va fermer 200 agences de plus. Depuis le début de l’année, les suppressions d’emplois atteignent près de 10% de l’effectif total. ...
Indemnité de licenciement, de congés payés, de préavis: le calcul
Les indemnités de licenciement que l'employeur doit verser à un salarié licencié sont une source fréquente de litiges aux Prud'hommes. Ce qu'il faut savoir pour bien calculer ses indemnités et ...
L'affaire Baupin, grave ou pas?
Dans la foulée des accusations de harcèlement et d'agressions sexuelles contre Denis Baupin, d'autres femmes prennent la parole. Une élue LR des Yvelines affirme avoir subi des remarques sexistes. ...
Magistrats, greffiers et avocats du tribunal de Bobigny demandent plus de moyens et menacent d'attaquer l'Etat
Délais insoutenables, conditions matérielles déplorables : le barreau de Seine-Saint-Denis veut assigner l'État. ...
Yahoo! pourrait licencier jusqu'à 15% de ses effectifs
Le plan de restructuration de Yahoo prévoit la suppression de plus de 1 500 emplois, soit 15 % des effectifs de Yahoo. Les activités du groupe devraient se concentrer sur ...
La démission de la ministre de la justice, Christiane Taubira
Christiane Taubira a démissionné ce mercredi. La garde des Sceaux est remplacée à ce poste par Jean-Jacques Urvoas, un très proche de Manuel Valls. L'ancienne ministre de la Justice s'était ...
Renault va rappeler 15.000 véhicules
Suite aux dépassements des normes anti-pollution relevés sur certaines Renault va procéder au rappel de 15.000 véhicules afin de faire des réglages. ...
Voir toutes les actualités