Mutuelle étudiante: la Sécu prend le relais pour la couverture santé de base

La Sécu l'a promis: les jeunes affiliés à La Mutuelle des étudiants (LMDE), synonyme de nombreuses galères, pourront bénéficier dès le 1er octobre de remboursements rapides grâce à un partenariat avec l'Assurance maladie pour leur couverture santé de base.

Si l'on parle couramment de "mutuelles" étudiantes, c'est en fait la sécurité sociale des étudiants. La loi de 1948 attribue en effet aux sociétés mutualistes administrées par des étudiants la gestion du régime étudiant.

Née sur les décombres de la Mnef, la LMDE, qui compte quelque 920.000 affiliés, est plombée par une dette colossale de 35 millions d'euros, dont 5 millions pour les seuls remboursements de frais de santé des étudiants. Elle a été placée début février sous sauvegarde judiciaire. La décision du tribunal de grande instance de Créteil devrait intervenir cet automne.

Absence de délivrance de la carte Vitale, de prise en compte des déclarations de médecin traitant ou d'affections de longue durée: les défaillances pointées notamment par le Défenseur des droits sont légion.

"La gestion de la LMDE était désastreuse, les délais de remboursement beaucoup trop longs. Les étudiants ne parvenaient pas non plus à nous joindre en cas de problème", avait reconnu avant l'été Anne-Marie Cozien, administratrice provisoire de la LMDE.

Mais l'horizon s'éclaircit. Le partenariat conclu pour la gestion du régime obligatoire de sécurité sociale des étudiants par l'Assurance maladie offrira à ceux qui le souhaitent "une prise en charge plus simple, plus rapide et plus efficace", assure Nicolas Revel, directeur de la Caisse nationale de l'assurance maladie des travailleurs salariés (Cnamts).

Pour les étudiants, le partenariat avec l'Assurance maladie n'a pas d'impact sur l'affiliation annuelle au régime obligatoire qui continue de se faire au moment de l'inscription administrative dans l'établissement d'enseignement supérieur.

- 'Allo la Sécu ! J'ai une réclamation'-

Les jeunes doivent toujours choisir une des deux mutuelles étudiantes proposées (LMDE ou Société mutualiste étudiante régionale - membres du réseau Emevia ou Smerep pour Paris) pour assurer la gestion de leur régime étudiant de sécurité sociale, précise la Cnam.

L'affiliation, qui conditionne l'ouverture des droits, prend effet le 1er octobre de l'année universitaire et se termine le 30 septembre de l'année suivante.

L'Assurance maladie s'engage à une procédure d'inscription des étudiants sans rupture de droits et à rembourser les soins en moins de 7 jours avec la carte Vitale.

Elle garantit aussi l'accès au compte "ameli" sur internet et sur l'appli mobile, promet des réponses par courriel en moins de 48 heures, un numéro de téléphone dédié aux affiliés de la LMDE, une gestion nationale pour faciliter la mobilité des étudiants et la commande rapide d'une carte européenne pour ceux qui traversent les frontières.

La Cnam installe également une cellule de conciliation pour le traitement des situations les plus complexes, y compris les réclamations antérieures au 1er octobre 2015 qui risquent d'être légion.

La saisie et le transfert des données vers les Caisses d'assurance maladie depuis les universités sera, elle, une première, d'où quelques inquiétudes.

La LMDE de son côté entend renforcer les actions de prévention (sida, addictions, MST, problèmes psychologiques...) à destination de ses adhérents.

Quelque 85% des affiliés de la LMDE le sont pour le régime de base. Pour leur complémentaire santé, beaucoup d'étudiants sont couverts par celle de leurs parents.

Pour ce volet complémentaire, un autre partenariat a été noué avec le groupe Intériale dont le directeur général Nicolas Sarkadi a été porté mi-juillet à la direction de la LMDE.

Selon une étude récente, les étudiants renoncent de plus en plus à se soigner et moins d'une étudiante sur deux consulte un gynécologue.

.... AFP....
admin
Copyright cabinetsavocats.com

ACTUALITÉ:

Mozilla, Google et Apple soutiennent Microsoft contre le gouvernement fédéral
Les grands noms du web s’opposent aux obligations de silence imposées par la justice américaine lors de l’accès aux données des internautes. Apple, Google et Mozilla montent au front. ...
Lloyds Banking Group supprime 3.000 emplois supplémentaires
La banque britannique va fermer 200 agences de plus. Depuis le début de l’année, les suppressions d’emplois atteignent près de 10% de l’effectif total. ...
Indemnité de licenciement, de congés payés, de préavis: le calcul
Les indemnités de licenciement que l'employeur doit verser à un salarié licencié sont une source fréquente de litiges aux Prud'hommes. Ce qu'il faut savoir pour bien calculer ses indemnités et ...
L'affaire Baupin, grave ou pas?
Dans la foulée des accusations de harcèlement et d'agressions sexuelles contre Denis Baupin, d'autres femmes prennent la parole. Une élue LR des Yvelines affirme avoir subi des remarques sexistes. ...
Magistrats, greffiers et avocats du tribunal de Bobigny demandent plus de moyens et menacent d'attaquer l'Etat
Délais insoutenables, conditions matérielles déplorables : le barreau de Seine-Saint-Denis veut assigner l'État. ...
Yahoo! pourrait licencier jusqu'à 15% de ses effectifs
Le plan de restructuration de Yahoo prévoit la suppression de plus de 1 500 emplois, soit 15 % des effectifs de Yahoo. Les activités du groupe devraient se concentrer sur ...
La démission de la ministre de la justice, Christiane Taubira
Christiane Taubira a démissionné ce mercredi. La garde des Sceaux est remplacée à ce poste par Jean-Jacques Urvoas, un très proche de Manuel Valls. L'ancienne ministre de la Justice s'était ...
Renault va rappeler 15.000 véhicules
Suite aux dépassements des normes anti-pollution relevés sur certaines Renault va procéder au rappel de 15.000 véhicules afin de faire des réglages. ...
Voir toutes les actualités