Distribution de préservatifs : interpellations sur le parvis de Notre-Dame

Onze personnes ont été interpellées. De vives altercations ont eu lieu, dimanche midi 22 mars, sur le parvis de la cathédrale Notre-Dame à Paris, entre des militants de gauche et des militants d'extrême-droite. Une personne a été légèrement blessée, la police a procédé à onze interpellations et un manifestant a été placé en garde à vue pour violences sur agent de la force publique, selon la préfecture de police. Des personnes se présentant comme des "catholiques" en sont venues aux mains avec des militants du PCF et des jeunes Verts qui voulaient distribuer des préservatifs devant les portes de la cathédrale, afin de dénoncer les propos du pape Benoît XVI. Une journaliste de France Info a notamment vu un jeune homme frapper une militante au visage. La police s'est interposée entre les deux groupes et a fait évacuer la place. Cantiques en latin "Un militant est aux urgences", rapporte Rémi Guerber, secrétaire fédéral des Jeunes Verts, joint dimanche par nouvelobs.com. "Nous étions une trentaine de militants des Jeunes Verts et du PCF. Nous avons commencé à distribuer des tracts et des préservatifs quand plusieurs dizaines de personnes sont arrivées et nous ont agressé. Il s'agissait visiblement de militants d'extrême-droite: ils chantaient en latin et criaient les traditionnels slogans anti-gauche." "Ecoutez cet homme, soyez séropo" Des militants de l'association de lutte contre le sida Act Up sont arrivés sur place peu après. Ils se sont allongés sur le parvis en scandant: "La capote, c'est la vie, le pape l'interdit", "église complice du sida". Des manifestants de l'association tenaient une affichette à l'effigie du pape avec ces mots : "écoutez cet homme, soyez séropo". Plusieurs dizaines de jeunes catholiques s'en sont pris verbalement aux manifestants, en criant "act-up assassin". Quelques-uns d'entre eux ont aussi jeté des oeufs et de l'eau en direction des militants d'Act-Up qui se sont dispersés vers 13h. "Le pape prône la fidélité et la chasteté" "C'est une action pacifique en écho aux propos de Benoît XVI, qui engagent la responsabilité de l'Eglise et qui arrivent au moment où on a tant de mal à avoir un discours construit sur la prévention du sida", a déclaré Michaël Quilliou, secrétaire général d'Act-Up Paris. "Aujourd'hui, le sida fait 8.000 morts par jour et le préservatif est le seul moyen de se protéger du sida", a rappelé Eric Marty, un responsable de l'association. "Je suis indignée de voir une manifestation sur le parvis de Notre-Dame pour insulter le pape, dont les propos ne sont pas exactement ceux qui ont été relayés dans la presse", a déclaré Diane, une catholique pratiquante parisienne. "Le pape prône la fidélité et la chasteté, ça ne me paraît pas aberrant", a-t-elle ajouté. "Le préservatif n'a rien de choquant ni de provoquant" Les Jeunes Verts se défendent au contraire de toute provocation. "Notre tract rappelait l'importance du préservatif dans la prévention du sida, déclare Rémi Guerber à nouvelobs.com. Le préservatif n'a rien de choquant ni de provoquant. Il doit pouvoir être distribué partout en France, quelque soit l'endroit. On se demande dans quel pays on vit." "Nous envisageons une action en justice car l'agression était prémédité", poursuit le Jeune Vert. Même discours chez son ainée, la secrétaire nationale des Verts Cécile Duflot, qui se dit "scandalisée". "On sera très vigilants sur les suites judiciaires qui seront données à cette affaire, qui n'est pas anecdotique. On va porter plainte", a ajouté Cécile Duflot, tandis que le PCF a affirmé qu'il "ne se laissera pas impressionner". Nouvelobs.com n'est pas parvenu à joindre le diocèse de Paris. Le préservatif "aggrave le problème" du sida Les militants de gauche entendaient dénoncer les propos du pape Benoît XVI , qui a affirmé cette semaine en Afrique que l'on ne pouvait "pas régler le problème du sida (...) avec la distribution de préservatifs" et que, "au contraire, (leur) utilisation aggrave le problème". (avec AFP) nouvelobs


admin
Copyright cabinetsavocats.com

ACTUALITÉ:

Mozilla, Google et Apple soutiennent Microsoft contre le gouvernement fédéral
Les grands noms du web s’opposent aux obligations de silence imposées par la justice américaine lors de l’accès aux données des internautes. Apple, Google et Mozilla montent au front. ...
Lloyds Banking Group supprime 3.000 emplois supplémentaires
La banque britannique va fermer 200 agences de plus. Depuis le début de l’année, les suppressions d’emplois atteignent près de 10% de l’effectif total. ...
Indemnité de licenciement, de congés payés, de préavis: le calcul
Les indemnités de licenciement que l'employeur doit verser à un salarié licencié sont une source fréquente de litiges aux Prud'hommes. Ce qu'il faut savoir pour bien calculer ses indemnités et ...
L'affaire Baupin, grave ou pas?
Dans la foulée des accusations de harcèlement et d'agressions sexuelles contre Denis Baupin, d'autres femmes prennent la parole. Une élue LR des Yvelines affirme avoir subi des remarques sexistes. ...
Magistrats, greffiers et avocats du tribunal de Bobigny demandent plus de moyens et menacent d'attaquer l'Etat
Délais insoutenables, conditions matérielles déplorables : le barreau de Seine-Saint-Denis veut assigner l'État. ...
Yahoo! pourrait licencier jusqu'à 15% de ses effectifs
Le plan de restructuration de Yahoo prévoit la suppression de plus de 1 500 emplois, soit 15 % des effectifs de Yahoo. Les activités du groupe devraient se concentrer sur ...
La démission de la ministre de la justice, Christiane Taubira
Christiane Taubira a démissionné ce mercredi. La garde des Sceaux est remplacée à ce poste par Jean-Jacques Urvoas, un très proche de Manuel Valls. L'ancienne ministre de la Justice s'était ...
Renault va rappeler 15.000 véhicules
Suite aux dépassements des normes anti-pollution relevés sur certaines Renault va procéder au rappel de 15.000 véhicules afin de faire des réglages. ...
Voir toutes les actualités