La justice suisse s'intéresse de près à Alstom

Les hommes de loi d'Alstom (Suisse) ont refusé de répondre à cette question posée par les enquêteurs du tribunal pénal fédéral de Bellinzone [capitale du canton suisse italianophone du Tessin]. Ces derniers veulent savoir si la filiale suisse de la multinationale française a versé des pots-de-vin pour décrocher des contrats en Zambie, comme dans d'autres pays. Cette enquête pour corruption contre Alstom, leader mondial de fabrication de centrales électriques et de trains (TGV et métro, dont la ligne M2 à Lausanne) a commencé en mai. Le 21 août, les limiers du Ministère public de la Confédération (MPC) ont perquisitionné simultanément plusieurs bureaux de l'entreprise, notamment à Baden, dans la région zurichoise, et en Suisse centrale. Un haut cadre responsable de l'audit a été arrêté. Des soupçons de gestion déloyale, de corruption et de blanchiment d'argent pèsent sur lui. De nombreux documents saisis indiquent que l'homme aurait graissé la patte des fonctionnaires dans divers pays pour remporter des contrats. Dans un premier temps, les juges ont refusé de libérer le haut cadre, estimant qu'il pourrait interférer avec les témoignages. Ce dernier a toutefois retrouvé la liberté conditionnelle le 10 octobre sous le motif que "sa détention n'avait plus de raison d'être". "Pour l'heure, il n'y a pas d'accusation contre le cadre d'Alstom", indique le MPC. Par contre, un verdict publié à la mi-octobre confirme de nombreux soupçons. The Wall Street Journal, qui suit de près les démêlés d'Alstom avec la justice, donne avec force détails certaines pratiques de la multinationale. Contacté par Le Temps, le porte-parole du groupe français insiste sur le fait qu'il ne s'agit que d'allégations contre le cadre arrêté. Il a aussi fait ressortir que le tribunal fédéral a donné gain de cause à Alstom concernant l'accès aux documents saisis en août. Selon les enquêteurs suisses, la filiale suisse d'Alstom consacre quelque 60 millions de dollars par an sous la couverture de "consultancy fees" [honoraires de consultants] à des intermédiaires à l'étranger. Dans l'ensemble, l'enquête porte sur des versements de 500 millions de francs suisses [333 millions d'euros], effectués à partir de la Suisse, et dont une grande partie est considérée comme suspecte. Alstom est dans le collimateur de la justice dans une deuxième affaire de corruption. Cette enquête a été ouverte en janvier 2005. Dans ce cas, la justice suisse bénéficie de la collaboration d'enquêteurs français. Aucune accusation n'a été déposée à ce jour. Ram Etwareea Le Temps


admin
Copyright cabinetsavocats.com

ACTUALITÉ:

Mozilla, Google et Apple soutiennent Microsoft contre le gouvernement fédéral
Les grands noms du web s’opposent aux obligations de silence imposées par la justice américaine lors de l’accès aux données des internautes. Apple, Google et Mozilla montent au front. ...
Lloyds Banking Group supprime 3.000 emplois supplémentaires
La banque britannique va fermer 200 agences de plus. Depuis le début de l’année, les suppressions d’emplois atteignent près de 10% de l’effectif total. ...
Indemnité de licenciement, de congés payés, de préavis: le calcul
Les indemnités de licenciement que l'employeur doit verser à un salarié licencié sont une source fréquente de litiges aux Prud'hommes. Ce qu'il faut savoir pour bien calculer ses indemnités et ...
L'affaire Baupin, grave ou pas?
Dans la foulée des accusations de harcèlement et d'agressions sexuelles contre Denis Baupin, d'autres femmes prennent la parole. Une élue LR des Yvelines affirme avoir subi des remarques sexistes. ...
Magistrats, greffiers et avocats du tribunal de Bobigny demandent plus de moyens et menacent d'attaquer l'Etat
Délais insoutenables, conditions matérielles déplorables : le barreau de Seine-Saint-Denis veut assigner l'État. ...
Yahoo! pourrait licencier jusqu'à 15% de ses effectifs
Le plan de restructuration de Yahoo prévoit la suppression de plus de 1 500 emplois, soit 15 % des effectifs de Yahoo. Les activités du groupe devraient se concentrer sur ...
La démission de la ministre de la justice, Christiane Taubira
Christiane Taubira a démissionné ce mercredi. La garde des Sceaux est remplacée à ce poste par Jean-Jacques Urvoas, un très proche de Manuel Valls. L'ancienne ministre de la Justice s'était ...
Renault va rappeler 15.000 véhicules
Suite aux dépassements des normes anti-pollution relevés sur certaines Renault va procéder au rappel de 15.000 véhicules afin de faire des réglages. ...
Voir toutes les actualités