Fraude électorale à Perpignan : trois personnes devant le juge

Elles pourraient être mises en examen. La «fraude aux chaussettes» de Perpignan, lors des élections municipales de mars dernier, n'a pas encore révélé tous ses mystères. Trois femmes dont Mimi Tjoyas, deuxième adjointe du maire UMP Jean-Paul Alduy, ont été présentées mardi soir aux juges d'instruction chargés de l'enquête, selon une source judiciaire. Au parquet de Perpignan, on estimait alors qu'on se «dirigeait vers une mise en examen ou un placement sous statut de témoin assisté». Sortie du cabinet des juges vers 23h00, Mimi Tjoyas s'est refusée à toute déclaration sur l'issue de l'audition, tout comme Angelique Garcia. Cette dernière est la nièce de Georges Garcia, l'homme trouvé en possession de bulletins et d'enveloppes dissimulés dans ses poches et chaussettes lors du second tour des municipales. Ce dernier, président du bureau électoral numéro 4, a été mis en examen en mars pour fraude électorale. Une troisième femme était toujours entendue par les juges après minuit. Les trois femmes, proches de la majorité municipale, faisaient partie du même bureau électoral numéro 4 et ont été présentées au juge à l'issue de 36 heures de garde à vue. Une quatrième personne a été relâchée mardi après-midi. Une cinquième avait été remise en liberté le soir même. Il s'agit d'un représentant communiste qui avait passé peu de temps dans le bureau électoral. Ces personnes ont été entendues par les policiers sur commission rogatoire du premier juge d'instruction. Un deuxième juge d'instruction a depuis été désigné «pour s'occuper du dossier en toute sérénité», selon le procureur adjoint de Perpignan, Dominique Alzeari. Mardi dernier, le tribunal administratif de Montpellier avait annulé l'élection municipale de Perpignan, estimant que la fraude «à la chaussette» était avérée et que le faible écart de voix entre les candidats pouvait altérer la sincérité du résultat. Jean-Paul Alduy a annoncé son intention d'interjeter appel devant le Conseil d'Etat, une requête qui suspendrait le jugement du tribunal administratif. Le Conseil d'Etat aurait alors six mois pour se prononcer. Prudence des responsables politiques L'élection avait été remportée par le sénateur UMP Jean-Paul Alduy, qui avait devancé de 574 voix seulement la liste d'union de la gauche et du MoDem menée par la candidate PS Jacqueline Amiel-Donat. Le jugement du tribunal administratif de Montpellier a prévu que la prochaine élection devra être surveillée par un juge du tribunal. En attendant une hypothétique nouvelle élection, cette nouvelle phase de l'enquête est commentée avec la plus extrême prudence par Jean-Paul Alduy et sa concurrente. «Je ne peux pas répondre parce que je suis partie civile. Ça ne me concerne pas directement, c'est l'affaire Garcia. Il n'y a pas de réelle nouveauté dans le cadre de l'enquête, ils recoupent des informations», a simplement fait savoir au figaro.fr le maire UMP. Quant à Jacqueline Amiel-Donat, également interrogée par lefigaro.fr, elle assure n'avoir «pas grand-chose à dire. Il faut être très prudent. La procédure pénale a été relancée début septembre, la juge a lancé une commission rogatoire. Nous n'avons aucun résultat pour le moment. Il faut respecter le principe de l'instruction.» Dans le même temps, un bon mot circule à Perpignan : «Pour les prochaines élections, il faudra aller voter en tongs pour qu'il n'y ait pas de problèmes». Source : Le Figaro


admin
Copyright cabinetsavocats.com

ACTUALITÉ:

Mozilla, Google et Apple soutiennent Microsoft contre le gouvernement fédéral
Les grands noms du web s’opposent aux obligations de silence imposées par la justice américaine lors de l’accès aux données des internautes. Apple, Google et Mozilla montent au front. ...
Lloyds Banking Group supprime 3.000 emplois supplémentaires
La banque britannique va fermer 200 agences de plus. Depuis le début de l’année, les suppressions d’emplois atteignent près de 10% de l’effectif total. ...
Indemnité de licenciement, de congés payés, de préavis: le calcul
Les indemnités de licenciement que l'employeur doit verser à un salarié licencié sont une source fréquente de litiges aux Prud'hommes. Ce qu'il faut savoir pour bien calculer ses indemnités et ...
L'affaire Baupin, grave ou pas?
Dans la foulée des accusations de harcèlement et d'agressions sexuelles contre Denis Baupin, d'autres femmes prennent la parole. Une élue LR des Yvelines affirme avoir subi des remarques sexistes. ...
Magistrats, greffiers et avocats du tribunal de Bobigny demandent plus de moyens et menacent d'attaquer l'Etat
Délais insoutenables, conditions matérielles déplorables : le barreau de Seine-Saint-Denis veut assigner l'État. ...
Yahoo! pourrait licencier jusqu'à 15% de ses effectifs
Le plan de restructuration de Yahoo prévoit la suppression de plus de 1 500 emplois, soit 15 % des effectifs de Yahoo. Les activités du groupe devraient se concentrer sur ...
La démission de la ministre de la justice, Christiane Taubira
Christiane Taubira a démissionné ce mercredi. La garde des Sceaux est remplacée à ce poste par Jean-Jacques Urvoas, un très proche de Manuel Valls. L'ancienne ministre de la Justice s'était ...
Renault va rappeler 15.000 véhicules
Suite aux dépassements des normes anti-pollution relevés sur certaines Renault va procéder au rappel de 15.000 véhicules afin de faire des réglages. ...
Voir toutes les actualités