Racisme: trois jeunes maghrébins blessés au fusil de chasse à Ajaccio

"Trois hommes armés chacun d'un fusil de chasse à bord d'une voiture ont ouvert le feu sur un groupe de jeunes maghrébins qui s'étaient réunis", a déclaré à une correspondante de l'AFP le procureur de la République à Ajaccio, José Thorel. "Quatre coups ont été tirés et ont blessé sérieusement un jeune à la tête", a ajouté le procureur, précisant que "deux autres garçons ont été blessés à l'épaule et au thorax". Un couple a été rapidement placé en garde à vue. "L'homme a été désigné par les témoins comme étant un des tireurs. Plusieurs fusils ont été saisis à leur domicile situé dans le même quartier", a précisé le procureur. Les trois victimes, âgés de 16 à 19 ans et inconnues des services de police, ont été conduites à l'hôpital d'Ajaccio. Selon les témoignages recueillis sur place, un groupe d'adolescents et de jeunes des Jardins de l'Empereur s'étaient réunis sur le terrain de sport de ce quartier, et prolongeaient dans le calme la fête de l'Aïd el-Fitr, qui marque la fin du ramadan. "Mon fils sortait de la mosquée avec ses amis", a raconté à l'AFP le père d'une des victimes, précisant qu'ils étaient "simplement passés saluer leurs camarades". Après l'agression, près de 80 jeunes se sont attroupés et ont dénoncé des "insultes racistes incessantes ces dernières semaines". L'enquête pour "tentative de meurtres" a été confiée à la Direction régionale de la police judiciaire d'Ajaccio. Sujet sensible en Corse Claudine Tomasi, la présidente de l'association de quartier les Jardins de l'Empereur, connaît bien l'homme interpellé. "C'est vrai, il avait déjà sorti son fusil de chasse à plusieurs reprises pour menacer des jeunes qui se rassemblaient le soir, très tard, en bas de son immeuble. A cause de son travail, il doit se lever tôt. Il ne supportait plus le bruit. Il y a quatre ans déjà, il m'avait fait part de son exaspération et, lors d'une réunion de copropriétaires, nous avions fait venir le commissaire pour lui faire part de cette situation insupportable. Rien n'a été fait, la situation a empiré. Il faut savoir que la nuit, et surtout cet été, les jeunes font des rodéos en voiture ou en scooter, les riverains sont exaspérés. Ici, il y a autant de personnes âgées que de jeunes, et ceux qui travaillent tôt le matin sont fatigués. Ils se plaignent des nuisances sonores, de l'insolence des jeunes... Pour le moment, conclut Claudine Tomasi, je refuse de parler d'un acte raciste. Ce serait stigmatiser le quartier. Et s'il s'avère que c'est bien un acte raciste, il s'agit d'un acte isolé!" Le sujet est sensible en Corse. Personne n'a oublié la flambée de violences visant les immigrés maghrébins (environ 10% de la population sur l'île de Beauté) au début des années 2000. Une série d'attentats et d'agressions qui avait même attiré les caméras de la chaîne Al Jazeera. En 2004, les renseignements généraux ont recensé 81 "agressions antimaghrébines". Cette année-là, entre mars et septembre, le groupuscule Clandestini Corsi a notamment commis sept attentats à Bastia et dans ses environs - la rue Droite, dans la vieille ville, avait cristallisé entre 2002 et 2004 les tensions entre communautés -, visant des commerces, une banque et une épicerie appartenant à des personnes d'origine maghrébine. "Des symboles de la volonté d'intégration de cette population", selon André Paccou, délégué de la Ligue des droits de l'homme (LDH), qui souligne que la situation s'est largement améliorée: "A cette époque, les blessures sociales et les blessures identitaires se télescopaient sur l'île. Les immigrés étaient désignés comme source de nombreux maux, dont la délinquance. On les disait incapables de s'intégrer. Depuis, le climat est nettement moins tendu. Il y a moins d'inscriptions à caractère raciste sur les murs, moins de tensions entre les communautés. A la LDH, nous ne collectons plus de témoignages de victimes d'insultes ou de violences racistes, on n'entend plus, comme en 2004, 'on va casser de l'Arabe', ni 'Arabi fora'(les Arabes dehors, ndlr)." Samedi, les réactions politiques se sont multipliées. Le président (UMP) de l'Assemblée de Corse, Camille de Rocca Serra, a dénoncé "une violence gratuite insupportable", le Parti socialiste un "acte odieux" et le Parti communiste des "faits abominables". SOS-Racisme, qui s'est dit "scandalisé" par l'agression, a appelé "à sanctionner sévèrement les auteurs". "Si le caractère raciste de l'agression est confirmé par l'enquête judiciaire, les dispositions du code pénal qui aggravent les condamnations en cas de racisme devront être rigoureusement appliquées", a indiqué Rachida Dati dans un communiqué. Pour l'heure, les enquêteurs de la police judiciaire d'Ajaccio se disent extrêmement prudents à ce sujet. A l'instar du procureur d'Ajaccio: "Le caractère raciste n'est pas écarté mais n'est pas établi non plus", a tenu à préciser José Thorel.


admin
Copyright cabinetsavocats.com

ACTUALITÉ:

Mozilla, Google et Apple soutiennent Microsoft contre le gouvernement fédéral
Les grands noms du web s’opposent aux obligations de silence imposées par la justice américaine lors de l’accès aux données des internautes. Apple, Google et Mozilla montent au front. ...
Lloyds Banking Group supprime 3.000 emplois supplémentaires
La banque britannique va fermer 200 agences de plus. Depuis le début de l’année, les suppressions d’emplois atteignent près de 10% de l’effectif total. ...
Indemnité de licenciement, de congés payés, de préavis: le calcul
Les indemnités de licenciement que l'employeur doit verser à un salarié licencié sont une source fréquente de litiges aux Prud'hommes. Ce qu'il faut savoir pour bien calculer ses indemnités et ...
L'affaire Baupin, grave ou pas?
Dans la foulée des accusations de harcèlement et d'agressions sexuelles contre Denis Baupin, d'autres femmes prennent la parole. Une élue LR des Yvelines affirme avoir subi des remarques sexistes. ...
Magistrats, greffiers et avocats du tribunal de Bobigny demandent plus de moyens et menacent d'attaquer l'Etat
Délais insoutenables, conditions matérielles déplorables : le barreau de Seine-Saint-Denis veut assigner l'État. ...
Yahoo! pourrait licencier jusqu'à 15% de ses effectifs
Le plan de restructuration de Yahoo prévoit la suppression de plus de 1 500 emplois, soit 15 % des effectifs de Yahoo. Les activités du groupe devraient se concentrer sur ...
La démission de la ministre de la justice, Christiane Taubira
Christiane Taubira a démissionné ce mercredi. La garde des Sceaux est remplacée à ce poste par Jean-Jacques Urvoas, un très proche de Manuel Valls. L'ancienne ministre de la Justice s'était ...
Renault va rappeler 15.000 véhicules
Suite aux dépassements des normes anti-pollution relevés sur certaines Renault va procéder au rappel de 15.000 véhicules afin de faire des réglages. ...
Voir toutes les actualités