Fusillade dans une école hôtelière en Finlande: un étudiant abat 10 personnes avant de se donner la mort

Il a succombé à ses blessures quelques heures plus tard. La panique a éclaté lorsque le suspect, âgé de 22 ans, a pénétré, vêtu de noir, dans l'établissement situé à Kauhajoki, à 300km au nord-ouest de Helsinki. Peu avant 11h (08h GMT), il a commencé à tirer dans une salle de classe où des étudiants passaient un examen. Au moment des faits, environ 150 élèves se trouvaient dans le bâtiment. Le tireur a laissé deux notes manuscrites dans le dortoir de l'école dans lesquelles il affirme qu'il préparait cette attaque depuis 2002 et qu'il "déteste la race humaine", a rapporté Jari Neulaniemi, porte-parole de la police. Ce dernier a également précisé que l'assaillant avait déclenché des incendies en plusieurs endroits de l'école à l'aide de "grenades incendiaires et de cocktails Molotov". Certains corps de victimes ont d'ailleurs été retrouvés calcinés et n'ont pas encore pu être identifiés. Le suspect transportait apparemment des explosifs dans son sac. Lundi, le jeune homme avait été interrogé par la police au sujet de vidéos mises en ligne sur YouTube et dans lesquelles il apparaissait en train de tirer au pistolet, a annoncé la ministre finlandaise de l'Intérieur Anne Holmlund. Il avait été relâché car les policiers n'avaient aucun motif légal pour le maintenir en détention. D'après la ministre, il avait obtenu en août un permis de port d'arme pour le calibre 22mm qu'il a utilisé pour attaquer son école hôtelière, l'Ecole de l'Hospitalité, une école professionnelle qui forme des étudiants âgés de 18 à 25 ans aux métiers de l'hôtellerie et de la restauration, mais aussi à l'économie domestique et aux soins infirmiers. Le Premier ministre finlandais Matti Vanhanen a précisé que l'assaillant, né en 1986, était un étudiant de l'établissement. "En très peu de temps, j'ai entendu plusieurs dizaines de tirs", a expliqué le gardien de l'école, Jukka Forsberg, sur la chaîne finlandaise YLE. "J'ai vu plusieurs étudiantes hurler et gémir, et l'une d'entre elles a réussi à s'échapper par une porte arrière". Au total, neuf personnes ont été tuées sur le coup, selon le maire de la ville, Antti Rantakokko. Après la fusillade, l'homme s'est tiré une balle dans la tête. Blessé, il a été transporté à l'hôpital de Tampere. Il a succombé à ses blessures quelques heures plus tard, de même qu'une dixième victime touchée à la tête, a annoncé l'établissement. "Nous venons de vivre une journée tragique", a confié le Premier ministre en faisant part de ses condoléances aux familles des victimes. Il a décrété une journée de deuil national mercredi. La fusillade est survenue moins d'un an après une tuerie qui avait fait huit morts dans une école du sud du pays le 7 novembre 2007. L'assaillant s'était ensuite suicidé. Cette attaque avait entraîné un débat concernant la législation sur les armes à feu dans un pays où la tradition de la chasse reste très importante. Selon les médias finlandais, dans l'une des vidéos de YouTube, diffusée cinq jours avant la fusillade, un jeune homme vêtu d'une veste en cuir tire plusieurs fois avec un pistolet. Le commentaire indique que les faits ont été filmés à Kauhajoki. "La vie entière est une guerre et la vie entière est douleur. Et dans votre guerre personnelle, vous combattrez seul", ajoute le message. La personne ayant diffusé la vidéo dit avoir 22 ans et s'appeler "M. Saari". Le tabloïd finlandais Ilta-Sanomat a précisé que la police avait identifié le suspect et qu'il s'appelait Matti Juhani Saari. Il a également posté trois autres vidéos au cours des dernières semaines. Dans la liste de ses vidéos préférées, il cite la fusillade du lycée Columbine (Etat américain du Colorado) au cours de laquelle deux élèves avaient abattu 12 lycéens et un enseignant en avril 1999. Ils s'étaient ensuite suicidés. Environ 1,6 million d'armes à feu sont détenues par des particuliers en Finlande. Seuls les Etats-Unis, le Yémen et la Suisse ont un taux d'équipement civil plus élevé, selon les études. © La Presse Canadienne, 2008


admin
Copyright cabinetsavocats.com

ACTUALITÉ:

Mozilla, Google et Apple soutiennent Microsoft contre le gouvernement fédéral
Les grands noms du web s’opposent aux obligations de silence imposées par la justice américaine lors de l’accès aux données des internautes. Apple, Google et Mozilla montent au front. ...
Lloyds Banking Group supprime 3.000 emplois supplémentaires
La banque britannique va fermer 200 agences de plus. Depuis le début de l’année, les suppressions d’emplois atteignent près de 10% de l’effectif total. ...
Indemnité de licenciement, de congés payés, de préavis: le calcul
Les indemnités de licenciement que l'employeur doit verser à un salarié licencié sont une source fréquente de litiges aux Prud'hommes. Ce qu'il faut savoir pour bien calculer ses indemnités et ...
L'affaire Baupin, grave ou pas?
Dans la foulée des accusations de harcèlement et d'agressions sexuelles contre Denis Baupin, d'autres femmes prennent la parole. Une élue LR des Yvelines affirme avoir subi des remarques sexistes. ...
Magistrats, greffiers et avocats du tribunal de Bobigny demandent plus de moyens et menacent d'attaquer l'Etat
Délais insoutenables, conditions matérielles déplorables : le barreau de Seine-Saint-Denis veut assigner l'État. ...
Yahoo! pourrait licencier jusqu'à 15% de ses effectifs
Le plan de restructuration de Yahoo prévoit la suppression de plus de 1 500 emplois, soit 15 % des effectifs de Yahoo. Les activités du groupe devraient se concentrer sur ...
La démission de la ministre de la justice, Christiane Taubira
Christiane Taubira a démissionné ce mercredi. La garde des Sceaux est remplacée à ce poste par Jean-Jacques Urvoas, un très proche de Manuel Valls. L'ancienne ministre de la Justice s'était ...
Renault va rappeler 15.000 véhicules
Suite aux dépassements des normes anti-pollution relevés sur certaines Renault va procéder au rappel de 15.000 véhicules afin de faire des réglages. ...
Voir toutes les actualités